in

Manchester City pourrait être relégué en 6e division

Dans un récent développement, la Premier League envisage sérieusement d’infliger une pénalité de 12 points à Everton pour non-respect des règles financières du championnat. Cette décision potentielle a suscité l’étonnement de nombreux observateurs, dont Jamie Carragher, qui souligne les infractions répétées de Manchester City sans subir de sanctions aussi sévères.

Everton, actuellement en difficulté en Premier League avec une 16e place et seulement 7 points, se trouve désormais au bord d’une grave crise sportive. Le club risque une pénalité de 12 points pour avoir dépassé les limites autorisées en termes de pertes financières. Si cette sanction est confirmée, il s’agirait de la plus sévère jamais infligée à un club de l’élite anglaise depuis la création de la Premier League en 1992. Cette affaire suscite déjà une vive polémique en Angleterre, d’autant plus que d’autres clubs sont également dans le collimateur des autorités.

Cependant, il est intéressant de noter que Manchester City est également sous le feu des projecteurs pour des infractions financières répétées entre 2009 et 2018. En février dernier, une commission indépendante a été mise en place afin d’examiner les accusations portées contre le récent vainqueur de la Ligue des champions. Les conclusions de cette enquête n’ont pas encore été rendues publiques, mais Manchester City risquait à l’époque une exclusion du championnat. À la lumière de la sévérité de la sanction envisagée pour Everton, Jamie Carragher évoque ironiquement la possible relégation de Manchester City en National League Nord (sixième division anglaise). Il souligne également le contraste entre l’attention médiatique portée à l’affaire Everton et le silence entourant les 114 accusations visant Manchester City, qui perdure depuis bien plus longtemps.

« La Premier League souhaite une pénalité de 12 points pour Everton pour une seule accusation. Man City va se retrouver dans la National League Nord (6e division anglaise) si la Premier League réussit ! Incroyable le nombre d’histoires qui circulent sur la situation d’Everton, mais celle de Man City, qui est visé par 114 accusations de plus et dure depuis bien plus longtemps, est restée très silencieuse », s’est plaint le consultant de Sky Sports sur X.

Ces arguments solides soulevés par le consultant de Sky Sports soulèvent une question cruciale : que se passera-t-il pour Manchester City si la jurisprudence Everton se confirme ? Serons-nous témoins de la chute d’un géant européen ou d’une inégalité manifeste dans le traitement des clubs par la Premier League ? C’est un casse-tête complexe qui se présente à la Premier League dans les mois à venir.

La Premier League a mis en place des règles financières strictes dans le but de garantir la stabilité financière des clubs et de prévenir les excès. Cependant, il est essentiel que ces règles soient appliquées de manière équitable et transparente à tous les clubs, quel que soit leur statut ou leur renommée. Si Everton est effectivement sanctionné, cela enverrait un message fort aux autres clubs et renforcerait l’autorité de la Premier League dans la gestion des affaires financières.

L situation actuelle est encore en évolution et que les conclusions de l’enquête sur Manchester City n’ont pas encore été rendues publiques. Il est donc important de suivre attentivement les développements futurs pour voir comment la Premier League gère ces affaires délicates. L’avenir de clubs tels qu’Everton et Manchester City, ainsi que la crédibilité de la Premier League dans son ensemble, sont en jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newcastle-Borussia Dortmund : les compositions officielles sont tombées

Le FC Barcelone pourrait bénéficier de la vente de Jean-Clair Todibo