in

Serie A : Dusan Vlahovic à la Juve c’est Officiel

Cinquième du classement de Serie A, à seulement un point de la quatrième place synonyme de Ligue des Champions, la Vieille Dame a décidé de mettre tous les atouts de son côté pour s’éviter une désillusion en fin de saison.

Et pour redresser la barre, le club piémontais a choisi de renforcer son compartiment attaque. Les Bianconeri ont tout simplement recruté l’attaquant le plus courtisé du dernier mercato hivernal, Dusan Vlahovic. Âgé de 22 ans, l’international serbe (14 sélections, 7 buts) cartonnait avec la Fiorentina (44 buts inscrits en 98 matches de championnat), club avec lequel il était sous contrat jusqu’en 2023.

Mais l’attaquant avait annoncé qu’il ne prolongerait pas son bail avec le club. Mis sur le marché par la Viola, Vlahovic a vu les grands clubs européens lui faire la cour. Mais le Serbe voulait rester en Italie et a donc choisi la Juventus.

Les stars du vestiaire turinois sont prévenues !

Un énorme coup pour la formation piémontaise qui a tout de même dû signer un sacré chèque (81,6 M€, sans compter des bonus de 10 M€), le transfert le plus élevé du mercato hivernal, pour s’offrir son nouvel attaquant. Ce dernier a également déroché le jackpot puisqu’il est passé d’un salaire de 800 000€ annuels en Toscane à 7 M€ par saison dans le Piémont. Un jackpot qui, selon Tuttosport, pourrait réchauffer l’ambiance au sein du vestiaire juventino. La raison est simple : des joueurs comme Paulo Dybala et Matthijs de Ligt vont devenir des dossiers plus que brûlants.

Libre de tout contrat en fin de saison, l’Argentin réclame un salaire équivalent à 10 M€ par saison. Chose que la Juve lui refuse, mais que Manchester City est prêt à lui offrir. Joueur cadre de l’équipe transalpine depuis plusieurs années, Dybala va-t-il accepter de voir ses dirigeants consentir un gros investissement pour Vlahovic, mais pas pour lui ? De son côté, De Ligt va bientôt se trouver à la croisée des chemins. Mais là encore, pas question pour la Juve d’offrir un salaire revu à la hausse à un joueur sous contrat jusqu’en 2024 et touchant 10,5 M€ annuels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Mondial 2022 : le Brésil et l’Uruguay brillent, la Colombie en danger

OL : Malo Gusto taille patron