in

La leçon d’Alexandre Song sur sa comparaison avec Thierry Henry

“Je m’en fichais d’être remplaçant au Camp Nou pour l’argent que je gagnais.” C’est ce qu’a déclaré Alexandre Song en 2022 lors d’un live Instagram avec son compatriote de la NBA, Pascal Siakam. L’ancien footballeur, passé par le Barça sans grande gloire, mais peu importait, a raconté une autre anecdote curieuse avec l’argent comme protagoniste dans Football Talks. Cette fois, c’était lorsqu’il jouait à Arsenal.

Le Camerounais a parlé de sa tendance à dépenser sans compter lorsqu’il s’est retrouvé avec beaucoup d’argent à un jeune âge chez les “Gunners”, qu’il a rejoint en provenance de Bastia à 17 ans. “La plupart des footballeurs vivent au-dessus de leurs moyens. J’étais à Arsenal pendant huit ans, mais je n’ai commencé à gagner ma vie que les quatre dernières années, quand j’ai réalisé le gaspillage que c’était”, a-t-il confié.

Un bel exemple de son gaspillage concerne la voiture de Thierry Henry. “Quand je suis arrivé à Arsenal à 17 ans, j’ai signé mon premier contrat professionnel et j’ai reçu 15.000 euros, j’étais euphorique. Imaginez, un jeune adolescent qui passe de 4.000 euros à 15.000 euros. Je voulais faire comme les grands joueurs d’Arsenal”, a-t-il commencé.

“Un jour, je suis arrivé à l’entraînement et j’ai vu Henry arriver avec une voiture magnifique, un vrai bijou, un Lincoln Navigator. Alors, j’ai pensé que je devais avoir la même voiture. Et vous savez, quand vous êtes footballeur, il suffit de signer des papiers et ils vous donnent la voiture, puis ils la déduisent de votre salaire”, a-t-il réfléchi.

“Cette voiture n’est pas mon niveau “

“Mais deux mois plus tard, j’ai rendu la voiture parce que c’était une voiture américaine qui consommait beaucoup d’essence et tout mon argent partait pour le carburant. Je leur ai dit : ‘Donnez-moi une Toyota, c’est trop cher à mon avis’. Quand je suis arrivé à l’entraînement, Henry m’a demandé : ‘Mais fils, où est ta voiture ?’. Je lui ai répondu : ‘Cette voiture n’est pas à mon niveau'”, a-t-il reconnu.

Heureusement pour lui, au Barça, il a atteint son grand objectif : gagner beaucoup d’argent. “Quand le FC Barcelone m’a proposé un contrat et que j’ai vu combien je gagnerais, je n’ai pas hésité une seconde. Je pensais que ma femme et mes enfants devaient avoir une vie confortable une fois ma carrière terminée. J’ai rencontré le directeur sportif et il m’a dit que je ne jouerais pas beaucoup de matchs, mais je m’en fichais, je savais que maintenant je serais millionnaire”, a-t-il déclaré lors de la discussion mentionnée avec Siakam.

Outre Bastia, Arsenal et le Barça, Alex Song a également joué pour Charlton (prêté par Arsenal), West Ham (prêté par le Barça), Rubin Kazan, FC Sion et l’AS Arta/Solar7 de Djibouti, où il a raccroché les crampons à 36 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mbappé et le Real Madrid : Un été mouvementé en perspective

Le PSG passe à l’offensive pour Theo Hernández