in

La Côte d’Ivoire se qualifie pour les quarts de finale de la CAN 2023

Alors qu’on les voyait déjà enterrés après leur piètre performance en phase de groupes, les Éléphants ivoiriens ont sorti le grand jeu pour renverser les Lions du Sénégal, tenants du titre, et empêcher tout champion sortant de rejoindre les quarts de finale depuis… l’Égypte en 2010 !

Qualifiés de justesse comme l’un des meilleurs troisièmes, les Ivoiriens semblaient encore loin de la confiance en début de match, face à des Sénégalais affamés. 4 minutes ont suffi à Mané pour lancer Diallo, qui d’une reprise de volée puissante a envoyé le ballon au fond des filets ivoiriens. Mais cinq minutes plus tard, le capitaine sénégalais aurait pu voir rouge pour un tacle rugueux sur Sangaré.

Nommé coach intérimaire en pleine compétition après la démission de Gasset, Faé n’a pas eu beaucoup de temps pour imposer sa patte. Pourtant, après ce départ catastrophique, ses hommes ont dominé la possession pendant la majeure partie de la première mi-temps. Mais les occasions franches restaient rares malgré l’ouverture du score précoce.

Piqués par leur performance en demi-teinte, les Éléphants sont presque passés à côté d’un deuxième but sénégalais en début de seconde période, Sarr obligeant Fofana à une parade spectaculaire. À l’heure de jeu, il réclame même un penalty après un contact avec Kossounou, mais la VAR lui donne tort.

Les supporters ivoiriens, en manque de buts depuis 300 minutes, se réjouissent de l’entrée de Haller, l’attaquant du Borussia Dortmund qui sème immédiatement la panique dans la défense sénégalaise. Kessié, un autre remplaçant, en profite pour tester Mendy, tandis que Pépé tente ensuite un audacieux lob. À la 85e, alors que l’élimination semble imminente, Pépé obtient un penalty que Kessié transforme calmement, emmenant les deux équipes en prolongations.

Aurier, pas vraiment connu pour ses exploits offensifs, frôle le but d’une frappe lointaine, avant que Fofana ne stoppe in extremis une tentative manienne à bout portant. Les Ivoiriens dominent toujours le match physiquement et territorialement, mais le score reste nul après 120 minutes, place aux tirs au but !

Niakhaté, avec son tir sur le poteau, met fin aux espoirs sénégalais, tandis que tous les autres penaltys sont transformés. Kessié, qui avait envoyé le match en prolongation et qui marque le tir au but décisif, est élu homme du match. Les Éléphants affronteront le vainqueur du match Mali-Burkina Faso samedi en quarts de finale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Xavi tire sa révérence, Roberto De Zerbi en pole position

Cameroun : Rigobert Song, c’est fini