in

Le PSG a un plan sans Kylian Mbappé

Le feuilleton Kylian Mbappé pourrait se conclure avant le mois de février, selon L’Équipe. Le joueur, qui a confirmé en zone mixte après avoir remporté la Supercoupe que “cela n’aurait pas de sens de prolonger la décision comme en 2022”, jusqu’en mai, ne veut pas le même scénario que deux ans auparavant pour se concentrer uniquement sur les compétitions à venir, dont la Ligue des champions.

En attendant, le PSG a déjà élaboré un plan si Mbappé décide finalement de ne pas prolonger. L’optimisme règne toujours à Paris, mais le club, depuis l’été, s’est préparé à un scénario hypothétique dans lequel le meilleur buteur de son histoire décide de faire ses valises. Comme l’a bien confirmé l’attaquant, en août, il a conclu un accord avec Nasser Al-Khelaïfi pour reporter les primes de fidélité qui lui étaient dues, de sorte que le club parisien est financièrement protégé et ne subirait aucun préjudice s’il partait gratuitement.

Des sources proches du club se montrent confiantes quant à l’avenir du capitaine de l’équipe de France et affirment que c’est Mbappé qui “a les cartes en main”. Comme déjà en été, l’ancien joueur de l’AS Monaco a son avenir entre ses mains, tandis que le PSG prévoit, dans les prochaines semaines, de s’asseoir pour discuter d’une prolongation de contrat, mais sans précipitation et sans les nerfs qui ont été présents lors des discussions de mai 2022.

L’idée du crack de Bondy, selon L’Équipe, est de ne pas prolonger un feuilleton qui est au centre du football français chaque été depuis cinq ans. “Je n’ai pas encore pris de décision, personne au club n’en parle, c’est un sujet qui n’intéresse pas”, a-t-il reconnu le mercredi dernier en zone mixte après avoir remporté la Supercoupe avec le Toulouse. Il reste à voir s’il annoncera publiquement sa décision, car annoncer qu’il part en juin avant les éliminatoires de la Ligue des champions pourrait créer une ambiance tendue à Paris.

Un autre facteur sur lequel s’appuie le PSG est la relation qu’il entretient avec Al-Khelaïfi. En été, le président qatari a lancé un ultimatum à Mbappé, lui affirmant qu’il ne jouerait plus à Paris s’il ne prolongeait pas ou s’il n’acceptait pas un transfert. Le 12 août, cependant, une réunion privée au Parc des Princes entre les deux parties a tout changé. Kylian a été réintégré dans la dynamique de l’équipe première et les deux parties ont conclu un accord dans lequel il renonçait aux primes de fidélité afin que, en cas de non-prolongation, le club ait une marge de manœuvre.

Selon des sources consultées, la relation entre Al-Khelaïfi et Mbappé est actuellement plus que cordiale et c’est l’un des facteurs sur lesquels le PSG s’appuie pour tenter de conclure un accord de prolongation, qui serait en tout cas à long terme et pas de deux saisons, comme en 2022. Le président qatari, par ailleurs, a déjà tracé une feuille de route au cas où sa star rejoindrait le Real Madrid. “Personne n’est au-dessus de l’institution”, répétait-il en été, de sorte que le départ de Mbappé signifierait la fin d’une ère à Paris, donnant le coup d’envoi d’un nouveau projet dans lequel les jeunes seraient au centre de toutes les opérations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Josep Pedrerol: le journaliste le plus fiable du Real Madrid se contredit sur Mbappé

Fenerbahçe s’intéresse à Corentin Tolisso