in

Samuel Eto’o attaqué en justice par sa fille

Samuel Eto’o, légende du football camerounais et désormais président de la Fédération, se retrouve dans une difficile affaire privée.

Samuel Eto’o se retrouve au cœur d’une nouvelle affaire judiciaire alors que sa fille, Annie, âgée de 21 ans, l’a récemment accusé en Italie de ne pas assumer sa pension alimentaire mensuelle de 10 000 euros. Selon la Gazzetta dello Sport, la plainte, déposée le 13 octobre dernier par l’avocat Daniele Vianello auprès du bureau du procureur de Milan, dépeint une relation tendue entre le footballeur et sa fille, née d’une liaison hors mariage avec une Italienne. Bien que reconnue par un tribunal de Palma de Mallorca en 2004, Annie affirme que ses tentatives désespérées de contacter son père sont restées vaines, le laissant indifférent à ses obligations familiales.

Des pensions non payées

Les antécédents de Samuel Eto’o en matière de paternité ne sont pas nouveaux. En 2018, la mère d’un de ses enfants, María Ángeles Pineda, avait également réclamé 16 400 euros de pension alimentaire impayée, mettant en lumière un historique de négligence financière. Le joueur, président actuel de la Fédération Camerounaise de Football, avait déjà été condamné par la justice espagnole en 2022 à verser une pension alimentaire à une autre de ses filles, Erika do Rosario Nieves.

Annie, étudiante dépendante de sa mère pour subvenir à ses besoins, décrit une situation économique précaire et une fragilité psychologique liée à l’absence d’une figure paternelle. La plainte souligne l’indifférence persistante de Samuel Eto’o envers ses obligations morales et légales envers sa fille, malgré une condamnation antérieure confirmée en appel en 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ousmane Dembélé est dans l'avion pour Paris

L’avenir de Dembélé au PSG incertain après des révélations espagnoles

Super League : le Real Madrid et le FC Barcelone sur le point de toucher une prime de fidélité record