in

Ronaldo crée la polémique en Arabie Saoudite (vidéo)

Dans un geste qui ne passe pas inaperçu, Cristiano Ronaldo a créé la polémique lors de la Coupe arabe des clubs champions en Arabie Saoudite. En marquant le seul but de la rencontre face à Al Shorta en demi-finale, le joueur portugais a choisi de célébrer en effectuant le signe de croix, un geste religieux interdit dans ce pays.

L’Arabie Saoudite, pays à majorité musulmane, a des règles strictes en matière de liberté religieuse. Il est interdit de prier ou de montrer en public des objets et symboles liés à la religion chrétienne. Cette interdiction fait partie des lois saoudiennes et tout contrevenant s’expose à des sanctions, voire à une arrestation.

Cette situation n’est pas sans rappeler l’expérience vécue par Juan Pablo Pino, un ancien joueur colombien passé par Al-Nassr. Ce dernier avait été arrêté pour avoir exposé un tatouage de Jésus, visible grâce à son maillot sans manches. Ces incidents mettent en évidence la délicate question de la liberté d’expression dans un pays où les traditions religieuses sont profondément ancrées.

La célébration de Cristiano Ronaldo a suscité de vives réactions, tant positives que négatives, sur les réseaux sociaux. Certains soutiennent le joueur dans son droit d’exprimer sa foi, affirmant que la liberté religieuse devrait être respectée partout dans le monde. D’autres, au contraire, estiment que Ronaldo aurait dû être plus respectueux des lois et des coutumes du pays hôte.

Cette controverse soulève également des questions sur la responsabilité des sportifs en tant que modèles et ambassadeurs lorsqu’ils évoluent dans des pays aux règles différentes de celles auxquelles ils sont habitués. Les joueurs internationaux doivent-ils adapter leur comportement pour éviter de froisser les sensibilités locales ? Ou bien doivent-ils être libres de pratiquer leur religion et de manifester leur foi, même si cela va à l’encontre des normes locales ?

Il est essentiel de souligner que cette polémique ne remet pas en question les performances exceptionnelles de Cristiano Ronaldo sur le terrain. Son but décisif en demi-finale a permis à Al-Nassr de se qualifier pour la finale de la Coupe arabe des clubs champions. Cependant, cette célébration religieuse interdite a relancé le débat sur la liberté d’expression et la diversité culturelle dans le monde du sport.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le dilemme du Real Madrid pour recruter Bono en raison de la Copa África de Naciones

La Juventus vend Koni De Winter au Genoa pour 10 millions d’euros