in

L1/7e journée: début choc de l’OM de Gattuso à Monaco, le PSG chez la lanterne rouge

Avec son nouveau coach Gennaro Gattuso, l’OM tentera de se remettre sur les rails après dix jours de crise, contre un Monaco qui s’est fait éjecter du fauteuil de leader, alors que le PSG aura l’occasion d’à nouveau faire parler sa puissance offensive face à Clermont, lanterne rouge et pire défense de Ligue 1.

Le match: Monaco-Marseille, pour l’honneur

Premier défi de taille pour Gennaro Gattuso, le nouvel entraîneur de l’OM (8e), nommé mercredi pour prendre la succession de Marcelino, avec un déplacement à Monaco (4e) samedi, pour la 7e journée de L1.

Ces dix derniers jours ont viré au cauchemar pour les Marseillais, avec la perte de leur entraîneur, un match nul arraché très difficilement en Ligue Europa contre un Ajax Amsterdam en crise, et surtout une humiliation 4-0 au Parc des Princes contre le rival parisien.

Sur le banc de l’OM, Gattuso aura donc pour lourde mission de remettre le club phocéen sur les rails, et cela démarre en trombe. Mais rien n’est impossible, d’autant plus que vendredi dernier, les Monégasques ont subi leur première défaite de la saison, à domicile face à Nice (0-1).

Les Niçois (2e) ont réussi à contenir l’attaque monégasque, la meilleure du championnat : une première cette saison, Monaco n’a pas trouvé le chemin du but, en se faisant par la même occasion déloger de sa confortable place de leader. On assistera donc à un vrai duel de revanchards, samedi soir au stade Louis-II.

Le joueur: Achraf Hakimi, étincelant

Décisif lors des quatre derniers matchs du PSG (3e) – trois buts et une passe décisive, toutes compétitions confondues -, le latéral de 24 ans montre un tout nouveau visage en ce début de saison. Arrivé dans la capitale à l’été 2021, le Marocain s’était jusqu’alors montré parfois décevant, au regard de ses performances à l’Inter Milan, au Borussia Dortmund ou encore au Real Madrid.

Mais depuis l’arrivée de Luis Enrique, Hakimi dispose d’un rôle majeur dans la construction des offensives parisiennes. “Le coach a fait en sorte que je me sente libre, il me donne beaucoup de confiance”, a-t-il déclaré après sa performance de tout premier ordre face à Dortmund en Ligue des champions. Et cela se sent.

Samedi, face à la lanterne rouge Clermont (18e), pire défense de Ligue 1, la fusée marocaine aura beaucoup d’espace pour réaliser ses appels tranchants ou repiquer vers l’intérieur en exploitant au mieux sa connexion avec son nouveau pote Ousmane Dembélé.

Le chiffre: 0

Depuis le début de saison, l’Olympique lyonnais (17e) n’a remporté aucun de ses matches. Pire, le club rhodanien n’a jamais mené au score.

Samedi dernier, pour son premier match sur le banc de l’OL, Fabio Grosso, nommé pour remplacer Laurent Blanc et sortir le club de cette spirale infernale, a fait un choix fort en enlevant le meneur de jeu Rayan Cherki du onze de départ. Mais les Gones se sont inclinés face au leader Brest (1-0) en étant quasiment inexistants offensivement.

L’attaque lyonnaise, la pire de Ligue 1 avec seulement trois buts inscrits, tentera de redorer son blason dimanche sur la pelouse du Stade de Reims (5e).

Le programme de la 7e journée

Vendredi 29 septembre

(21h00) Strasbourg – Lens

Samedi 30 septembre

(17h00) Clermont – Paris SG

(21h00) Monaco – Marseille

Dimanche 1er octobre

(13h00) Reims – Lyon

(15h00) Toulouse – Metz

Nice – Brest

Le Havre – Lille

(17h05) Lorient – Montpellier

(20h45) Rennes – Nantes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Martin Terrier, l’attaquant de Rennes, fait son retour contre Nantes

Rodrigo de Paul, une option intéressante pour la Juventus