in

CAN 2021 : ça passe pour le Sénégal

Décevant depuis le début du tournoi, le Sénégal se contente d’une nouvelle piètre performance face au Malawi (0-0), mais conserver la tête du groupe B et se qualifie pour les huitièmes.

Au coup d’envoi, les Flammes étaient toujours en course pour la qualification, grâce à leur dernier succès sur le Zimbabwe (2-1). La rencontre a pourtant démarrée sur des bases similaires aux matches aperçus précédemment contre le Zimbabwe et la Guinée. Les nombreux duels et coups de sifflet de l’arbitre cassaient un rythme qui avait le plus grand mal à s’emballer. Même si les Lions de la Téranga dominent légèrement les premières minutes de la rencontre, en témoigne l’occasion du capitaine Sadio Mané après un centre de Bouna Sarr (7e), les flammes ne se sont pas fait priés. La grosse frappe de Muyaba dans l’axe répondait tel un berger à la bergère à l’occasion du l’attaquant de Liverpool.

Les deux équipes se neutralisaient dans le jeu, le Sénégal éprouvant encore les pires difficultés à se montrer dangereux. Il a fallu attendre la seconde période pour voir enfin les Lions à leur avantage. La tête de Diallo allait directement sur un Thomu bien placé sur sa ligne (49e), et à nouveau impérial sur ce coup-franc de Idrissa Gueye (59e). Le Malawi est même passé proche de l’exploit sur une faute commise par Sarr sur Chirwa dans la surface mais l’arbitre, après avoir sifflé penalty, revenait sur sa décision suite à un passage par le VAR (75e). Les hommes d’Aliou Cissé conservent leur première place de ce groupe B et se hissent en 8e de finale.

La Guinée en huitièmes

Déjà éliminés, les Warriors du Zimbabwe ont terminé leur CAN 2022 sur une note positive avec une victoire, mardi 18 janvier, face à la Guinée (2-1). Le Syli national a payé cher sa première période ratée. Malgré ce revers, les Guinéens terminent à la deuxième place du groupe B et se qualifient directement pour les huitièmes de finale. Le Syli national a déjoué durant toute la première période. Seul Sory Baba a allumé une mèche, seul face à la cage désertée par le gardien zimbabwéen, mais Bruce Kangwa a tendu la jambe et dévié in extremis le ballon (23e). Et derrière, les Warriors ont frappé deux fois.

D’abord avec Knowledge Musona d’une tête piquée (26e), sur un service impeccable de Never Tigere. L’attaquant n’a pas tremblé et ouvre le score. Puis, Kudak washe Mahachi, déjà dangereux plus tôt, a inscrit le but du break sur frappe sèche à l’entrée de la surface, le gardien guinéen Aly Keïta commet une faute de main et paye cash (43e).

Au retour des vestiaires, les guinéens ont montré un bien beau visage. Et il n’a pas fallu longtemps pour que Naby Keïta sonne la révolte. Le capitaine a réduit l’écart d’une grosse frappe en pleine lucarne (49e), juste ce qu’il faut pour relancer son équipe. Grâce à leur victoire obtenue contre les Malawites lors de la première journée, les poulains de Kaba Diawara conservent la deuxième place, synonyme de qualification directe pour les huitièmes de finale. 3e, le Malawi devra lui attendre de son côté à un possible repêchage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAN 2021 : match nul entre Maroc et Gabon, grande première pour Les Comores

CAN 2021 : le Maroc arrache le nul et file direct en huitièmes