in

Al Ittihad cherche un entraîneur pour remplacer Marcelo Gallardo

Al Ittihad cherche un entraîneur pour remplacer Marcelo Gallardo

L’officialisation n’est pas encore faite… et tant qu’elle ne l’est pas… Marcelo Gallardo est toujours l’entraîneur d’Al Ittihad. Mais ce n’est peut-être qu’une question d’heures ou de quelques jours. Al Ittihad, l’équipe saoudienne de Karim Benzema, prépare un licenciement qui sera historique dans le monde du football : environ 30 millions de dollars pour résilier le contrat de l’Argentin, qui courait jusqu’au 30 juin 2025.

Cette année supplémentaire de contrat coûtera au club saoudien environ 30 millions de dollars, tout compris l’équipe de travail de Marcelo (sept membres). L’Argentin n’a pas voulu renoncer, comme c’est logique, à cette année et la destitution lui coûtera cher à un Ittihad qui a limogé son entraîneur trois journées avant la fin du championnat (après une défaite cuisante contre Ettifaq), mais qui a dû le maintenir jusqu’à la fin du tournoi car aucun accord n’avait été trouvé sur l’indemnité de licenciement.

L’accord semble déjà clair, même s’il n’est pas encore signé et que le club ne l’a pas officialisé. Du côté de Gallardo, on ne veut rien prendre pour acquis, et Gallardo est toujours convoqué dans quelques semaines pour entamer une nouvelle saison.

Rappelons que l’ancien de River a eu beaucoup de problèmes au cours d’une saison qui a été très décevante pour le club, qui ne s’est même pas qualifié pour les quatre premiers places qui donnent accès à la nouvelle Ligue des champions asiatique. Des problèmes qui vont des blessures au conflit avec Benzema, en passant par le changement d’entraîneur (de Nuno à Gallardo).

Ittihad, en attendant que le problème de Gallardo soit résolu, continue de chercher le nouveau patron de son navire. On a parlé de techniciens prestigieux, comme Maxi Allegri, mais il n’y a encore rien de concret. Rappelons que le directeur sportif du club est espagnol, Ramón Planes, ancien du Barça et de l’Espanyol. Planes a la responsabilité de choisir le successeur de Gallardo. Reste à savoir si le PIF, le fonds souverain qui gère les investissements dans les quatre grands de la PSL, permettra à Ittihad de faire un investissement important dans le nouvel entraîneur, car le gros investissement a déjà été fait avec Gallardo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ansu Fati ne sera pas transféré au FC Séville

Congo: Un arbitre meurt après une agression brutale (vidéo)

Congo: Un arbitre meurt après une agression brutale (vidéo)