in

Manchester City prépare son mercato estival : vente de joueurs et jackpot en vue

Le mercato estival s’annonce mouvementé pour le Manchester City. L’équipe de Pep Guardiola a besoin de renforcer son effectif, mais doit également générer des liquidités pour financer ces transferts. Et pour ce faire, les dirigeants “citizens” ont une arme secrète : leur académie.

Ces dernières années, le City a en effet réalisé de belles plus-values sur la vente de joueurs issus de sa formation ou recrutés très jeunes. On pense notamment à Cole Palmer (47 M€), Romeo Lavia (23 M€), James Trafford (17,5 M€), Gavin Bazunu (14 M€), Carlos Forbs (14 M€), Shea Charles (12,25 M€), Josh Edozie (8 M€) ou Juan Larios (7 M€).

Cette politique de recrutement et de prêts est particulièrement fructueuse pour le City. Le club parvient à tirer profit de joueurs qui n’ont même pas toujours évolué avec l’équipe première. Le dernier exemple en date est Tommy Doyle, prêté cette saison aux Wolves, qui ont déjà officialisé son transfert contre près de 6 millions d’euros et 50% d’une future plus-value. Une excellente affaire pour le champion d’Angleterre en titre.

D’autres joueurs prêtés pourraient également rapporter gros au Manchester City cet été. On pense notamment à Callum Doyle (Leicester), Liam Delap (Hull City), Filip Stevanovic (RKC Waalwijk), James McAtee (Sheffield United), Luke Harwood-Bellis (Southampton), Dario Sarmiento (Las Palmas), Finley Wilson-Esbrand (Cardiff) ou Issa Kaboré (Luton).

La liste pourrait encore s’allonger, tant le vivier de talents est riche dans l’académie du Manchester City. Le simple fait d’avoir porté le maillot des “citizens” à un moment donné de sa carrière semble être un gage de qualité pour les jeunes joueurs, en particulier pour les clubs anglais. Ces derniers se livrent à une véritable course aux signatures, ce qui fait les affaires du club de Pep Guardiola.

Un modèle à suivre

Le succès du Manchester City en matière de vente de joueurs formés au club est un modèle à suivre pour beaucoup d’autres clubs. Il démontre qu’il est possible de générer des revenus importants en investissant dans la formation des jeunes joueurs. Et avec un vivier de talents aussi riche que celui du City, il n’est pas étonnant que le club soit en mesure de réaliser de telles plus-values.

Attention toutefois à ne pas vider l’académie

Si cette stratégie est très payante pour le Manchester City, il est important que le club ne vide pas son académie de ses meilleurs éléments. Il doit également continuer à former des joueurs pour son équipe première. Le club doit donc trouver le juste équilibre entre la vente de joueurs et la préservation de son vivier de talents.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Xavi Simons : Vers un retour au Barça compliqué ? il ne jouera pas au PSG la saison prochaine.

Mbappé et Asensio réagissent à la fiesta du Real à Cibeles : “C’est une folie…”