in

Zidane refuse l’offre du Manchester United et fixe ses priorités

Le Real Madrid suit de près les mouvements de Zinédine Zidane. L’ancien entraîneur merengue pourrait faire son retour sur le banc, une décision que le Franco-Algérien n’a pas écartée après presque trois ans d’inactivité.

Zidane ne reviendra pas au Real Madrid

Zinédine Zidane pourrait retrouver les bancs de l’élite européenne, mais pas pour diriger le Real Madrid. À Valdebebas, on a une idée claire de l’avenir du club, surtout après la prolongation de Carlo Ancelotti jusqu’en 2026. Tout porte à croire que l’Italien terminera son contrat et prendra sa retraite, sauf catastrophe sportive.

Avec Ancelotti hors de l’équation, Florentino Pérez a dressé une liste restreinte d’entraîneurs qui s’est réduite au fil du temps. En 2023, plusieurs candidats ont été écartés pour succéder à l’Italien, dont Zidane lui-même. Une troisième aventure semblait, pour tous les acteurs, inappropriée pour le moment que traverse le club merengue.

Xabi Alonso, seul candidat crédible pour le Real Madrid

Ainsi, le seul entraîneur capable de diriger le vestiaire actuel semble être Xabi Alonso, mais son recrutement ne sera pas facile. En attendant, Zidane a ouvert la porte à un retour sur le banc, ce qui a provoqué en France une vague de rumeurs sur son prochain club. Le Real Madrid étant écarté, les approches d’autres clubs d’élite sont fréquentes. La dernière équipe en date à s’être intéressée à lui a reçu une réponse cinglante.

Zidane a ses propres plans

Manchester United s’est heurté à un “merci, mais non merci” de la part de Zinédine Zidane. La situation délicate des Red Devils, qui pourraient limoger Erik ten Hag dès cet été, positionnait Zidane comme l’entraîneur capable de redresser la barre de l’un des grands d’Europe. Mais ce ne sera pas le cas, car le Franco-Algérien a ses propres plans. Il n’envisage que trois destinations : l’Allemagne, la France ou l’Italie.

Juventus, PSG, OM et Bayern : les options possibles

L’option de rejoindre la Juventus de Turin, en remplacement d’Allegri, est l’une de ses “tentations” récurrentes depuis son départ du Real Madrid en 2021. Ses liens avec le PSG et l’Olympique de Marseille ne sont pas oubliés non plus, des équipes auxquelles il a dit “non” par le passé mais qui pourraient le faire changer d’avis. Enfin, le Bayern Munich : rejoindre l’Allianz Arena pour redresser la situation laissée par Thomas Tuchel pourrait être un défi que Zidane serait prêt à relever.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un retour attendu au Real Madrid : Florentino prêt à faire un effort pour Juan Núñez

Serie A: l’Inter Milan étrille l’Atalanta et fonce vers le titre (4-0)