in

Séville : défenseur des arbitres ou opportuniste ?

Le Séville FC a déposé une plainte contre les vidéos de Real Madrid TV résumant les erreurs arbitrales, se proclamant défenseur des arbitres. Mais son opportunisme et sa double morale font grincer des dents.

Séville, chevalier blanc des arbitres ?

Le club andalou a condamné la “campagne de persécution et d’harcèlement” menée par Real Madrid TV envers les arbitres, estimant qu’elle “nuit gravement au football espagnol” et met en cause l’intégrité de la Liga.

Un discours à géométrie variable

Cependant, Séville ne s’est pas montré aussi véhément envers le Barça, malgré les révélations récentes sur l’arbitrage favorable aux Catalans. De plus, lors de ses propres matchs, le club n’hésite pas à critiquer vertement les arbitres sur sa chaîne YouTube.

Exemples de propos incendiaires

Des phrases comme “Avec Gil Manzano au sifflet, tremblez”, “Gil Manzano nous persécute”, “C’est de la prévarication pure et simple”, “L’arbitrage en Espagne est une honte constante” ou “Il faut virer l’arbitre et le VAR” illustrent la double morale du club andalou.

Séville : défenseur opportuniste ou hypocrite ?

En conclusion, la posture de Séville apparait comme opportuniste et hypocrite. Le club se targue de défendre les arbitres tout en les attaquant lorsqu’ils le desservent. Sa crédibilité en tant que défenseur du fair-play et de l’intégrité du football espagnol est sérieusement entachée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Movistar et son parti pris pro-Barça : un récit honteux

La clause secrète de Mbappé au Real Madrid : un bonus Ballon d’Or ?