in

De Rossi décroche sa deuxième victoire à la tête d’une Roma poussive face à Salernitana

De Rossi décroche sa deuxième victoire à la tête d'une Roma poussive face à Salernitana

Daniele De Rossi a réussi l’exploit que les cinq derniers entraîneurs de la Roma n’avaient pas accompli : remporter ses deux premiers matchs de Serie A à la tête du club. Mais la victoire 2-1 contre Salernitana, lanterne rouge, a laissé un goût amer.

Le déplacement chez le dernier du classement semblait être l’occasion rêvée pour les Giallorossi de booster leur course vers le top 4. Pourtant, la première mi-temps fut un véritable raté. Aucun tir cadré pour la Roma, à part un coup franc de Pellegrini qui a fini dans les tribunes. Salernitana, quant à eux, a mis Rui Patrício à l’épreuve, notamment avec un tir puissant de Daniliuc et une frappe plus molle de Tchaouna. La tension est montée juste avant la mi-temps avec des cartons jaunes pour Pierozzi et Pellegrini, comme si c’était la seule réaction offensive de la Roma jusqu’à présent.

La soirée se compliquait pour De Rossi et ses hommes, mais au tout début de la seconde mi-temps, le destin leur a offert un cadeau. Cristante a repris de la tête et le ballon a heurté le bras de Maggiore, semble-t-il tiré par Mancini. L’arbitre Di Bello a quand même sifflé penalty, confirmé par la VAR. Dybala a transformé la sanction, donnant un avantage bienheureux à la Roma. Dix minutes plus tard, ils ont doublé la mise grâce à Pellegrini qui a poussé au fond du but un centre de Karsdorp. Deux tirs cadrés, deux buts, la Roma avait une avance incompréhensible malgré une prestation plus que terne.

Salernitana méritait au moins un but et l’a obtenu grâce à une tête sans opposition de Kastanos. Vingt minutes restaient pour égaliser et les Granata ont mis la pression sur la Roma, mais sans parvenir à trouver la faille.

Ce résultat place les hommes de De Rossi à un point du quatrième, l’Atalanta, même avec un match en plus. C’est seulement leur deuxième victoire en dix matchs à l’extérieur, mais cela montre que le nouvel entraîneur a déjà un impact. Salernitana, quant à eux, restent à six points du salut et leur défaite, malgré la combativité, les rapproche un peu plus de la relégation à chaque match.

Homme du match : Lorenzo Pellegrini (Roma) – Malgré la prestation décevante de la Roma, Pellegrini a montré des éclairs de son talent, marquant un but et en créant un autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PSG : Asensio, un départ en vue ?

Le plan B du Chelsea en cas d’échec de la piste Osimhen : un crack de Ligue 1