in

Les 5 lauréats du Ballon d’Or les plus controversés

Il est temps de découvrir les lauréats au Ballon d’Or les plus controversés de l’histoire.

France Football décerne chaque année le Ballon d’Or au joueur le plus impressionnant des 12 derniers mois. De nombreux grands joueurs ont reçu cette prestigieuse récompense au cours de leurs carrières respectives.

Les lauréats les plus connus sont bien sûr Lionel Messi et Cristiano Ronaldo, qui ont été récompensés à plusieurs reprises.

Alfredo Di Stefano, Lev Yashin, George Best, Eusebio, Gerd Muller, Johan Cruyff, Michel Platini, Marco van Basten, Zinedine Zidane et Ronaldinho l’ont également remporté.

Par conséquent, nous allons examiner le top 5 des gagnants du Ballon d’Or les plus controversés

Matthias Sammer (1996)

Sammer a probablement été aussi surpris que tout le monde lorsque France Football l’a couronné Ballon d’Or en 1996.

Le milieu de terrain défensif a connu une bonne campagne pour l’Allemagne et le Borussia Dortmund. Il a d’abord remporté l’Euro 1996 en Angleterre avec l’équipe nationale avant d’aider le BVB à remporter la Ligue des champions.

Sammer a donc devancé d’un seul point le futur Ronaldo Nazario pour la grande récompense.

Mais le résultat a laissé les fans furieux, beaucoup estimant que Ronaldo était un vainqueur plus méritant après ses performances révolutionnaires à Barcelone.

Michael Owen (2001)

Owen est devenu le premier Anglais depuis Kevin Keegan en 1979 à remporter le très convoité Ballon d’Or en 2001. Ce titre lui a été décerné à la suite de ses exploits de la saison 2000/01, au cours de laquelle il a permis à Liverpool de remporter un triplé.

L’ancien attaquant du Real Madrid avait inscrit 24 buts en 46 apparitions, toutes compétitions confondues, et a également joué un rôle important dans la qualification de l’Angleterre pour la Coupe du monde 2002.

Mais battre Raul Gonzalez du Real Madrid et Oliver Kahn du Bayern Munich pour le prix était un peu trop.

Pavel Nedved (2003)

Beaucoup s’attendaient à ce que l’année 2003 soit l’année de Thierry Henry, qui a fait des merveilles pour Arsenal lors de la campagne 2002/03. Il a terminé avec 32 buts et 28 passes décisives en 55 sorties, mais les Gunners n’ont pu remporter que la FA Cup.

Le jury de France Football n’a pas retenu Henry, mais Nedved.

L’ancien international tchèque avait aidé la Juventus à remporter le titre de Serie A et à terminer deuxième de la Ligue des champions face à l’AC Milan. Cependant, la victoire de Nedved au Ballon d’Or en a surpris plus d’un.

Une autre légende oubliée est le capitaine de l’AC Milan, Paolo Maldini, qui complète le trio de tête.

Zinedine Zidane, Joueur mondial de la FIFA de l’année, arrive en cinquième position.

Andriy Shevchenko (2004)

Certes, l’attaquant ukrainien était un monstre dans la surface de réparation du Milan AC.

Mais la victoire de Shevchenko en 2004 a été quelque peu controversée, car ses performances n’étaient pas très convaincantes. Pourtant, il a marqué 24 buts pour aider le Milan à remporter le titre de Serie A 2003/04.

Bien que son incapacité à aider les géants italiens à éviter une humiliante défaite 4-0 en Ligue des champions contre le Deportivo La Coruña ait été un défaut majeur aux yeux des supporters. En effet, le Milan a perdu 4-1 sur l’ensemble des deux matchs et s’est retrouvé en quart de finale, abandonnant ainsi sa couronne européenne.

Par conséquent, nombreux étaient ceux qui pensaient que Deco était un vainqueur plus digne de ce titre après avoir permis au FC Porto de réaliser un quadruplé : Primeira Liga, Supercoupe du Portugal, Ligue des champions et Coupe intercontinentale.

Cependant, Shevchenko a remporté le Ballon d’Or confortablement, Ronaldinho complétant le trio de tête.

Lionel Messi (2010)

Il est difficile d’imaginer qu’il fut un temps où les fans se demandaient si Messi méritait un Ballon d’Or.

Mais c’est exactement ce qui s’est passé en 2010, lorsque l’Argentin a remporté deux fois de suite le Ballon d’Or devant ses coéquipiers du FC Barcelone, Andres Iniesta et Xavi Hernandez.

Sur le papier, Messi méritait peut-être cette récompense, car il a inscrit 47 buts et délivré 13 passes décisives en 53 apparitions en 2009/10. Il a aidé Barcelone à remporter une nouvelle fois la Liga. Cependant, il n’a pas marqué une seule fois lors de l’élimination de l’Argentine en quart de finale de la Coupe du monde face à l’Allemagne.

Alors qu’Iniesta a couronné une splendide campagne en Afrique du Sud en marquant le but de la victoire lors de la finale de la Coupe du monde de l’Espagne contre les Pays-Bas.

Wesley Sneijder, quant à lui, était un autre candidat digne de ce nom, ayant permis à l’Inter Milan de remporter la Serie A, la Coppa Italia et la Ligue des champions. Il a ensuite aidé les Néerlandais à terminer deuxième de la Coupe du monde.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lens : Kevin Danso jugé intransférable

Francfort : Robin Koch signe définitivement