in

Le Vieux Fou rit au dernier ! Arnautović marque enfin, mais Genoa arrache le nul dans un match fou contre l’Inter

Genoa et l’Inter Milan se partagent les points pour la première fois en 15 confrontations directes en Serie A, avec un match nul 1-1 à Marassi. Marko Arnautović met enfin fin à sa disette de buts en championnat d’Italie après 14 longues années, mais c’est Radu Drăgușin qui inscrit le but égalisateur dans le temps additionnel de la première mi-temps.

Après un solide match nul contre la Juventus avant Noël, Gênes avait adopté une approche prudente face à l’Inter, refusant de jouer le rôle du “Vieux Fou”, l’un de ses surnoms les moins flatteurs. Un retard de huit minutes en raison d’une invasion de fumée de fumigènes aurait pu briser le rythme des locaux, mais c’est une rare erreur défensive de l’Inter qui a offert la première occasion sérieuse. Caleb Ekuban et Albert Guðmundsson ont percé les lignes, mais une série de têtes paniquées ont empêché Gênes de prendre l’avantage.

Réveillés, les Nerazzurri ont répondu par une volée brûlante de Hakan Çalhanoğlu avant de prendre l’avantage à la 42e minute sur un coup du sort. Une rentrée de touche de Matteo Darmian trouve Nicolò Barella dans la surface. Son tir est repoussé par Martínez sur le poteau, mais le ballon tombe aux pieds d’Arnautović qui marque son premier but en Serie A avec l’Inter. Cependant, neuf minutes de temps additionnel réservent une surprise : sur un corner de Guðmundsson, Radu Drăgușin trouve le chemin des filets d’une tête croisée, malgré l’intervention désespérée de Yann Sommer.

La deuxième mi-temps commence logiquement par une domination de l’Inter. Arnautović manque de peu le doublé d’une demi-volée vicieuse. Gênes réplique grâce à une tête de Guðmundsson sur corner, bien captée par Sommer. La sortie sur blessure d’Ekuban et les trois changements opérés par Alberto Gilardino contre aucun de la part de Simone Inzaghi laissent planer une possible victoire des visiteurs grâce à leur banc plus large.

Martinez doit se montrer vigilant à la 75e minute sur un coup franc de Çalhanoğlu pour Francesco Acerbi, dont la tête est repoussée à bout portant sur son poteau. Un corner à l’autre bout du terrain met Sommer sous pression, et le match devient plus ouvert. Les remplaçants de l’Inter font enfin leur entrée, mais le premier d’entre eux, Alexis Sánchez, ne parvient pas à faire la différence. Ce sont plutôt les Génois qui terminent avec plus d’allant. Drăgușin manque de peu le but de la tête sur un coup franc lointain.

Au final, Gênes mérite amplement ce nul qui les éloigne de la zone de relégation de sept points. Ils ont enfin percé la défense de l’Inter à domicile, une première en cinq tentatives. L’Inter, toujours invaincue à l’extérieur cette saison (7 victoires, 2 nuls), pourrait cependant voir son avance au classement réduite à deux points dans les prochains jours.

Homme du match : Albert Guðmundsson (Genoa)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hugo Lloris, un nouveau défi en MLS ?

Mercato PSG: Kylian Mbappé au Real Madrid, c’est déjà bouclé

Le Real Madrid veut recruter Kylian Mbappé dès janvier