in

Le Real Madrid entre dans la course pour Nico Williams

Le Real Madrid entre dans la course pour Nico Williams

Nico Williams, 21 ans, est le joueur le plus en vogue à Bilbao et également en équipe nationale espagnole. Son contrat avec l’Athletic expire dans sept mois et plusieurs clubs importants sont attentifs à sa situation. Parmi les intéressés figurent les quatre grands de la Premier League, ainsi que le FC Barcelone et, selon AS, le Real Madrid. Le club blanc s’est ajouté à la liste des équipes qui ont le jeune attaquant né à Pampelune dans leur agenda. Le club catalan a été le premier à faire un geste pour montrer son intérêt pour le jeune ailier de l’Athletic.

Cependant, la délicate situation économique des caisses du FC Barcelone l’empêche de rivaliser dans le cas d’une hypothétique surenchère, qui se produira au fur et à mesure que la saison avance. La carte que joue le Barça est de tenter de convaincre Nico Williams de la pertinence du projet de Xavi et de l’amitié qu’il a avec certains joueurs de l’équipe catalane (Iñigo Martínez, entre autres). Le Real Madrid, quant à lui, compte comme principal argument sa saine économie et la possibilité de faire un transfert qui satisfasse l’Athletic, dans la ligne de la clause actuelle de résiliation de Nico (50 millions d’euros).

Au rez-de-chaussée du Bernabéu, le recrutement de Nico Williams à ce prix est considéré comme une option intéressante. Et pour sa jeunesse, car à seulement 21 ans, il s’est déjà imposé comme l’un des joueurs les plus déstabilisants du football espagnol et comme un titulaire indiscutable dans les schémas de Luis de la Fuente avec l’Espagne.

Mais les sirènes ne viennent pas seulement de notre championnat pour Nico Williams. En Premier League, il y a aussi des clubs très intéressés à l’idée de l’engager (plusieurs grands du championnat anglais, avec Manchester City et Liverpool en tête, ainsi qu’Aston Villa et Newcastle). Cependant, la priorité de l’ailier serait de rester en Espagne. Et s’il devait choisir entre le Real Madrid et le Barça, sa première option serait toujours de porter le maillot du 14 fois champion de la Ligue des champions. Jouer au Real Madrid a son charme…

Renouveler avec une condition

Au Palais d’Ibaigane, siège de l’Athletic, on travaille contre la montre pour essayer de s’assurer le renouvellement de son joyau avant la fin de 2023 et éviter qu’il ne puisse partir l’été prochain sans frais (le 1er janvier, il pourrait signer pour un autre club). À l’heure actuelle, la clause de Nico est de 50 millions d’euros et le club de Bilbao voulait la relever un peu. Cependant, au fur et à mesure que les jours passent, la possibilité la plus probable est que le blindage reste à la quantité actuelle.

Quoi qu’il en soit, Nico Williams est clair sur le fait que, s’il quitte l’Athletic l’été prochain, ce ne sera pas sans frais. D’où sa pleine volonté de renouveler, mais à condition que sa clause de résiliation ne soit pas augmentée. Le Real Madrid est également sur la même longueur d’onde et tout mouvement pour recruter Nico serait conforme aux bonnes relations institutionnelles qui existent entre les deux entités. Cela donne un avantage au Real Madrid sur le Barça, qui ne le recruterait que s’il arrivait avec une lettre de libération. Ce que Nico Williams n’envisage pas.

Le joueur se mouille : “J’ai pris ma décision”

Si Nico Williams arrive au club blanc, il devra payer un transfert et, contrairement à ce que souhaite le Barça, le Real Madrid et les grands de la Premier League sont prêts à payer si la clause libératoire de 50 millions est maintenue. L’international espagnol ne se cache pas, comme il l’a montré hier dans des déclarations au journal espagnol El Periódico : “Le fait que de grands clubs comme le Barça, le Real Madrid ou des clubs anglais soient intéressés par moi signifie que je fais bien mon travail”, a-t-il reconnu lorsqu’on lui a demandé son avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mercato: Le PSG est intéressé par Fikayo Tomori

Le PSG ne veut pas prolonger Kylian Mbappé, le Real Madrid a le champ libre