in

Racisme: Galtier convoqué devant le tribunal correctionnel de Nice le 15 décembre

Mercato PSG : départ de Christophe Galter, pourquoi ça coince ?

Le 15 décembre, Christophe Galtier, l’entraîneur du Paris Saint-Germain, sera convoqué devant le tribunal correctionnel de Nice. Suite à son audition ce vendredi, Galtier a contesté les infractions qui lui étaient reprochées. Cependant, le procureur de la République de Nice, Xavier Bonhomme, a pris une décision et l’a annoncée vendredi soir. Galtier avait été placé en garde à vue à Nice vendredi matin. Cette convocation fait suite à des propos que Galtier aurait tenus alors qu’il officiait en tant qu’entraîneur de l’OGC Nice lors de la saison 2021-2022.

Dans un communiqué de presse, le procureur de la République annonce que Christophe Galtier sera jugé pour des accusations de “harcèlement moral” et de “discrimination à raison de l’appartenance ou de la non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une prétendue race ou une religion déterminée”. Cette décision met Galtier dans une position délicate car, s’il est reconnu coupable, il risque trois années de prison ferme et une amende de 45 000 euros.

John Valovic-Galtier, le fils adoptif de Christophe Galtier, qui l’accompagnait lors de sa convocation devant le parquet, a quant à lui été relâché en fin d’après-midi. Il est important de noter que les propos tenus par Galtier sont encore présumés et seront examinés pendant le procès. Cependant, si les faits sont avérés, les conséquences pourraient être importantes tant sur le plan personnel que professionnel pour l’entraîneur du PSG.

A LIRE AUSSI: L’entraîneur du PSG Christophe Galtier placé en garde à vue

Du côté du club de la capitale, cette affaire pourrait également avoir un impact significatif. Maître Laurent Fellous, avocat spécialiste en droit du sport, souligne que Nasser Al-Khelaïfi et les dirigeants parisiens pourraient revoir leur accord de séparation avec Galtier, qui est en cours de négociation. Selon lui, en cas de condamnation, l’employeur pourrait justifier un licenciement en arguant d’un trouble objectif au fonctionnement de l’entreprise. L’image du PSG et les enjeux financiers importants pourraient donc jouer un rôle important dans la capacité du club à négocier une indemnité de départ réduite avec Galtier.

Il convient de rappeler que dans les affaires judiciaires, il est essentiel d’attendre le déroulement du procès et la décision finale du tribunal avant de tirer des conclusions définitives. Les déclarations du procureur de la République fournissent une base d’informations sur les charges pesant sur Christophe Galtier, mais il est également important de laisser la justice suivre son cours et de respecter la présomption d’innocence jusqu’à ce que le verdict soit prononcé.

Il est prévu que le procès se tienne le 15 décembre 2023. D’ici là, les parties concernées devront se préparer à présenter leurs arguments et leurs preuves pour établir la vérité dans cette affaire. On attendra avec impatience de voir comment cette situation juridique se développera et quels seront les impacts potentiels sur la carrière de Galtier et sur l’image du Paris Saint-Germain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PSG: annoncé sur le départ, Renato Sanches sort de son silence

PSG: annoncé sur le départ, Renato Sanches sort de son silence

Officiel: Jorge Jesus nommé entraîneur d’Al Hilal