in

Ligue 1 : Lens bat Lorient et consolide sa 2e place

Lens a pris une sérieuse option sur la deuxième place et la Ligue des champions en venant à bout 3-1 d’un Lorient accrocheur dimanche lors de la 36e journée de Ligue 1.

A deux journées de la fin du championnat, les hommes de Franck Haise ont désormais cinq points d’avance sur Marseille, scotché à la troisième place par sa défaite samedi soir à Lille (2-1).

Les deux rivaux ayant chacun une fin de calendrier favorable (Brest et Ajaccio pour Marseille, Ajaccio et Auxerre pour Lens), l’avance de Lens, qui n’a perdu qu’un seul de ses 13 derniers matches, est plus que solide.

Les Sang et Or se permettent même de maintenir un semblant de pression sur le Paris SG, qui n’a que trois longueurs d’avance et ne pourra pas valider son titre dans la soirée à Auxerre.

Sèchement battu 5-2 au stade Bollaert lors de la phase aller, Lorient, qui restait sur deux victoire — dont une 3-1 à Paris — et un match nul à Montpellier, a pourtant bien résisté.

Comme si c’était trop facile, Lens semble avoir choisi de partir avec un handicap désormais. Un carton rouge et un penalty encaissés la semaine dernière contre Reims, un but gag dès les premières minutes au Moustoir.

Ainsi, Romain Faivre a profité d’une touche en retrait mal assurée de Facundo Medina pour chiper la balle à Brice Samba et ajuster une frappe croisée dans le but vide (1-0, 6e).

Le match pouvait alors débuter, et les Lensois entamer tranquillement le siège de la surface lorientaise pour renverser le score en cinq minutes.

D’abord sur une relance d’Yvon Mvogo interceptée en milieu de terrain: servi dans l’axe par Seko Fofana, Florian Sotoca a tenté une frappe puissante et cadrée, involontairement déviée par Vincent Le Goff pour le premier but de l’attaquant lensois depuis octobre (1-1, 20e).

– Fofana conclut –

Puis sur une série de cafouillages de la défense lorientaise conclue par une tentative de relance courte de Gédéon Kalulu interceptée par Adrien Thomasson juste devant le but (1-2, 25e).

Acculés dans leur moitié de terrain, les Merlus ont d’abord tenté de réagir avec quelques contre-attaques rapidement menées mais bien contenues par la défense lensoise, ou encore avec une puissante frappe presque cadrée de Laurent Abergel, intelligemment décalé par Faivre (54e).

Poussés par un stade plein — le neuvième match à guichets fermés d’une saison bien plus enthousiasmante pour les supporters bretons que les années précédentes –, les hommes de Régis Le Bris ont peu à peu accru la pression dans le camp lensois.

Ils ont même failli égaliser sur une tête d’Ibrahima Koné que Samba a bloquée de justesse sur sa ligne (84e). Et Lens a répondu illico quand Alexis Claude-Maurice a laissé passer un centre d’Angelo Fulgini: déboulant derrière, Seko Fofana a conclu d’une frappe du droit (1-3, 87e).

Passé par le centre de formation de Lorient, le puissant milieu de terrain avait refusé d’y signer son premier contrat professionnel, préférant s’envoler à 17 ans pour Manchester City. Désormais capitaine sous le maillot lensois, il est en passe de conduire les siens en Ligue des champions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Italie : Naples renverse l’Inter en fin de match

Manchester City soulève son titre de champion de Premier League, avec une victoire sur Chelsea