in

L’Euro 2024 entame sa route vers l’Allemagne en réservant des surprises

La phase de qualification pour l’Euro 2024 en Allemagne débute ce jeudi avec la revanche de la finale de la dernière édition entre l’Italie et l’Angleterre au stade Diego Armando Maradona de Naples comme point d’orgue, une étape qui marque les débuts de Luis de la Fuente à la tête de la sélection espagnole lors du match contre la Norvège ce samedi à La Rosaleda.

L’Euro de l’été prochain se déroulera dans le pays germanique et accueillera 24 équipes participantes. Vingt obtiendront leur place pour la phase finale via les groupes, l’Allemagne étant déjà qualifiée en tant qu’hôte, et trois autres devront gagner leur présence par le biais des barrages.

Les sélections sont réparties en dix groupes de cinq équipes chacun. Les premiers et seconds de chaque groupe avanceront en phase finale. L’Espagne est dans le groupe A avec l’Écosse, la Norvège, la Géorgie et Chypre. Un groupe qui, a priori, devrait être abordable pour l’équipe de Luis de la Fuente, qui débutera lors du match de samedi prochain contre la Norvège à La Rosaleda avant d’affronter l’Écosse à Hampden Park le mardi suivant.

A LIRE AUSSI: France – Pays-Bas : Kylian Mbappé marque son 37e en Équipe de France (vidéo)

Championne De son côté, l’Italie, qui défendra le titre remporté en 2020, retrouvera l’Angleterre ce jeudi lors du premier match de Mancini pour tenter de conserver le titre. Un match avec des airs de revanche, puisqu’il s’agit d’une répétition de la finale du dernier tournoi européen, où les Italiens ont triomphé à Wembley face à l’équipe de Gareth Southgate lors de la séance de tirs au but.

En outre, le Portugal du nouvel arrivant Roberto Martínez entamera également son parcours ce jeudi lors du match contre le Liechtenstein au Stade José Alvalade. L’attaquant Cristiano Ronaldo était la grande surprise dans la première convocation du sélectionneur espagnol, qui a remplacé Fernando Santos à la tête de l’équipe portugaise. Le technicien portugais a mis fin à son cycle de huit ans à la tête de la sélection ibérique suite à l’élimination en quarts de finale de la Coupe du monde 2022 face au Maroc.

Figures De leur côté, la France et les Pays-Bas entameront leur parcours vendredi lors d’un duel au Stade de France à Paris. La vice-championne du monde en titre a connu une révolution après avoir perdu en finale de la Coupe du monde face à l’Argentine en décembre dernier, avec le départ de certains de ses joueurs les plus emblématiques tels que Raphael Varane, Karim Benzema ou le capitaine jusqu’à présent, Hugo Lloris. Ainsi, Kylian Mbappe portera pour la première fois le brassard lors d’un match qui mettra également à l’épreuve la  sélection renouvelée de Ronald Koeman.

De son côté, la Croatie entamera cette phase samedi face au Pays de Galles avec la présence remarquée de Luka Modric, qui cherchera à aider son équipe à se qualifier pour un tournoi auquel il pourrait ne pas participer. Les intentions du milieu de terrain de 37 ans après la dernière Coupe du monde au Qatar, où la Croatie a terminé à la troisième place, seront connues après la “Finale 4” de la Ligue des Nations en juin prochain.

Enfin, la Belgique fera ses débuts vendredi face à la Suède de Zlatan Ibrahimovic, qui est revenu dans une convocation pour la première fois en deux ans après sa grave blessure au genou. Sans Eden Hazard, qui a annoncé sa retraite après la dernière Coupe du monde, l’équipe des diables rouges se rendra à la Friends Arena de Solna avec le grand attrait des débuts de Domenico Tedesco à la tête du banc belge.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plan fou de la MLS pour attirer Lionel Messi

Mercato PSG : première rencontre entre le PSG et le successeur de Galtier