in

La FIFA au Qatar de ne pas appliquer une loi controversée sur le sexe 

Les relations sexuelles hors mariage sont une infraction pénale au Qatar et la FIFA s’est sentie obligée d’envoyer un avertissement à l’État du Golfe pour que la police ne devrait pas arrêter les fans victimes de viol pendant la Coupe du monde.

La police qatarienne a reçu l’ordre de ne pas arrêter les femmes victimes de viol.

Oui, vous avez bien lu… dans l’État du Golfe où tout rapport sexuel hors mariage est traité comme un crime, la FIFA a envoyé un avis aux policiers indiquant que tout fan victime d’un viol ou d’une agression sexuelle ne devrait pas être inculpé pour des relations extra-conjugales, comme cela se produirait habituellement.

Le briefing du comité de sécurité de la FIFA déclare : “Les forces de l’ordre ne peuvent intervenir qu’en cas de suspicion de violence sexuelle ou d’abus contre les femmes.”

Il ajoute : « Les femmes ne feront face à aucune accusation si elles signalent un viol ou un harcèlement sexuel/violence.

La peine pour le «crime» est de sept ans de prison et 100 coups de fouet.

L’année dernière, Paola Schietekat, 28 ans, membre du comité d’organisation de la Coupe du monde, originaire du Mexique, s’est plainte d’avoir été agressée au lit par un collègue qui s’est introduit par effraction dans son appartement au Qatar.

La police l’a accusée d’avoir une liaison et l’a inculpée de « rapports sexuels extraconjugaux ». L’homme a été acquitté des accusations d’agression, mais Mme Schietekat est restée soupçonnée et a quitté le pays après avoir appris qu’un moyen d’éviter une condamnation serait d’épouser son agresseur présumé.

Le document donne également des conseils pour les femmes enceintes qui demandent une aide médicale lors du tournoi.

Ils sont généralement suspectés s’ils ne sont pas mariés en vertu des lois strictes sur la moralité du Qatar. Mais le briefing de la FIFA déclare : “Les femmes pourront recevoir des soins médicaux, y compris… liés à la grossesse ou à la santé reproductive, quelles que soient les circonstances et ne feront pas l’objet d’accusations”.

Pendant ce temps, la FIFA a menacé les capitaines d’une réservation pour avoir porté le brassard anti-discrimination OneLove lors des matchs au Qatar.

Hier, les joueurs allemands se sont couvert la bouche lors de la photo d’équipe avant leur défaite 2-1 contre le Japon. Ils voulaient “faire passer le message que la FIFA fait taire les équipes”, a déclaré le manager Hansi Flick.

La ministre allemande de l’Intérieur, Nancy Faeser, portait le brassard OneLove alors qu’elle était assise à côté du président de la FIFA, Gianni Infantino.

Un arbitre assistant a vérifié le brassard du capitaine allemand Manuel Neuer avant le match.

Le Pays de Galles avait des drapeaux arc-en-ciel à l’entraînement après que l’ancienne capitaine féminine Laura McAllister ait dû retirer un chapeau arc-en-ciel.

Le ministre des Affaires étrangères James Cleverly a insisté sur le fait que les dirigeants du Qatar – qui punissent les relations sexuelles homosexuelles d’une peine pouvant aller jusqu’à sept ans de prison – “savent à quel point nous prenons au sérieux la question” des droits des LGBT. Il a déclaré: “Ils ont pris de réelles mesures pour s’assurer que les fans de football gays sont en sécurité et se sentent en sécurité.”

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mercato: Arsenal veut signer un star de Serie A pour résoudre un gros  problème position

Manchester United envisage envisage de recruter un international français pour renforcer les options offensives