in

Interdit de stade, il devient président du Hertha Berlin

Le parcours de Kay Bernstein est improbable. Ancien chef d’un groupe de supporters, il a été élu à la tête du club berlinois en juin. C’est la première fois que cela arrive en Bundesliga.

Kay Bernstein est âgé de 42 ans. Au début des années 1990, enfant, il est devenu fan du Hertha Berlin. En grandissant, sa passion n’a pas diminué: à tel point qu’en 1998, il a cofondé le groupe de supporters ultras Harlekins Berlin. Il en est devenu le «capo», celui qui chante le dos à la pelouse… Dans le même temps, certains débordements l’ont amené à être interdit de stade!

Séisme dans le foot allemand

En juin dernier, une annonce a fait l’effet d’une bombe dans le football allemand. Dans une des salles de réunion du Stade olympique de Berlin, Kay Bernstein venait de prendre une autre dimension. Lors de l’assemblée générale du club, il avait été élu président du Hertha Berlin en recueillant près de 54 % des voix (1670 voix sur 3040). Il a battu au passage le président de la section handball et homme politique de la CDU Frank Steffel et l’entrepreneur dans le bâtiment Marvin Brumme. C’était la première fois qu’un supporter accédait à la tête d’un club de Bundesliga.
La mission principale de Kay Bernstein sera de rétablir un dialogue entre les différentes factions du club. Les supporters très traditionalistes voient d’un bon œil la promotion d’une figure issue de leurs rangs. Très engagés dans le Hertha BSC, ils comprennent de moins en moins la direction que prend le football allemand et mondial, avec des investisseurs de plus en plus puissants.

Des saisons catastrophiques

Le nouveau président va donc devoir les réconcilier avec l’homme qui tient les cordons de la bourse du côté de Berlin: Lars Windhorst, arrivé il y a trois et qui n’a vécu que des désillusions. Avec en point d’orgue la saison 2021-2022 catastrophique, avec une place de barragiste et un sauvetage in extremis en Bundesliga grâce à une victoire lors d’une double confrontation avec Hambourg.

Kay Bernstein a d’ailleurs tenu à parler directement à ses détracteurs en leur disant: «Notre vieille dame est aux soins intensifs. Nous pouvons, de l’intérieur, la guérir, et nous n’y arriverons qu’ensemble.»

Le supporter interdit de stade s’est – depuis – racheté une conduite. Il est devenu patron d’une agence de communication et sait trouver les mots qui marquent. Il avait par exemple appâté les supporters en leur promettant de «retrouver l’âme bleu et blanc du Hertha» et en instaurant «la paix civile» entre tous les acteurs du club.

Peut faire mieux

Samedi, les Berlinois ont concédé le match nul face au Bayer Leverkusen (2-2). Ils se retrouvent 15e du classement avec 6 points en cinq rencontres. Ce n’est pas encore assez. Avec un des six plus gros budgets de Bundesliga, le Hertha du nouvel entraîneur Sandro Schwarz (43 ans), doit être bien mieux placé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le match Marseille-Francfort placé au plus haut niveau de risque sécuritaire

Le match Marseille-Francfort placé au plus haut niveau de risque sécuritaire

Le PSG cherche à entamer des discussions sur le contrat de Lionel Messi